La télémédecine expliquée en quelques points

Composante de la « e-santé », la télémédecine a connu un développement mondial important avec la pandémie de Covid-19, en particulier durant les périodes de confinement.

Les 5 actes réalisables en télémédecine sont : 

  • la téléconsultation : consultation à distance avec un médecin - acte médical synchrone permettant un dialogue avec le patient et une prescription si besoin ;
  • la téléexpertise : échange d’avis à distance entre Professionnels de Santé (PS) ;
  • la télésurveillance : interprétation à distance par un PS des données nécessaires au suivi médical d’un patient ;
  • la téléassistance : assistance à distance par un PS d’un autre PS qui réalise un acte ;
  • et la régulation médicale : réponse médicale apportée par un PS lors d’appels aux services d’urgence.

La télémédecine a immédiatement montré – dans les pays du Nord et du Sud – tout l’intérêt qu’elle pouvait apporter : 

  • Baisser la pression sur les hôpitaux publiques et cliniques privées ;
  • Permettre aux médecins de continuer d’exercer leur activité en téléconsultation ;
  • Favoriser l’activité des jeunes praticiens, généralistes comme spécialistes, qui se détournent de plus en plus de la pratique en libéral.

Les bénéfices de la télémédecine sont également valables en milieu rural où le recours aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) facilite l'accès aux soins pour tous. 
La télémédecine aide ainsi à lutter contre les déserts médicaux en raccourcissant les distances dans ces zones peu densément peuplées, reculées et difficiles d’accès. Complémentaire avec les structures et réseaux de soins existants qu’elle contribuera à densifier, la télémédecine peut particulièrement aider à améliorer la qualité des services médicaux apportés en Afrique.
La téléconsultation permet également de mieux maîtriser les dépenses de santé en réduisant les coûts engendrés par des transferts de patients qui ne sont plus nécessaires, les passages inutiles aux urgences, etc.
L’essor de la télésurveillance contribuera grandement à la maîtrise de ces coûts notamment pour les patients souffrant de maladies chroniques nécessitant un suivi régulier, ou encore en permettant de maintenir à domicile des personnes dépendantes grâce à la mise en place d’objets connectés.

L’épisode sanitaire que nous connaissons a imposé la définition d’un cadre réglementaire dans la plupart des pays, l’intérêt premier restant celui du Patient.
Avec l’utilisation de nouveaux outils technologiques, nous devons ainsi nous assurer à la fois de la qualité des soins prodigués et de la protection du secret médical, éléments auxquels nous sommes très attachés et attentifs au sein de C3Medical.