C3Medical-equipe

Le coût des soins, le délai d’attente pour obtenir un rendez-vous ou tout simplement l’absence d’infrastructure et de compétences dans un pays poussent les patients à sortir de leurs frontières pour se faire soigner

L’internationalisation des formations et expériences des médecins, des process, des accessoires de soins (médicaments et dispositifs médicaux) et des équipements, permettent à de nombreux établissements de soins à travers le monde de mettre à disposition des patients des équipes médicales et des infrastructures de qualité.

Ce niveau de qualité s’harmonise depuis quelques années, grâce au développement de procédures d’accréditation et de normes nationales telles que la Certification V2010 de l’HAS en France ou Internationales telles que la Joint Commission International (JCI).

Voyager pour ce faire soigner hors de chez soi, en choisissant en amont les bons établissements et les bons spécialistes (eu égard à la pathologie identifiée) n’est plus une prise de risque lorsqu’on s’adresse aux bons prestataires et/ou intermédiaires. C’est pourquoi les déplacements pour soins, y compris pour des soins concernant des pathologies lourdes ou aigües augmentent de + de 10% par an (selon le cabinet KPMG), et cela ne fait que commencer.

 3 RAISONS PRINCIPALES qui expliquent généralement le recours à des soins à l’étranger :

  1. Les coûts des soins dans son propre pays, notamment pour les personnes venant de pays dans lesquels les soins sont reconnus chers, les Etats-Unis par exemple (Les écarts pouvant aller de 1 à 5) Les sommes économisées peuvent alors facilement financer les coûts de transport associés et générer des économies substantielles.
  2. Les délais d’attente dans certains pays sont très importants, du fait des restrictions budgétaires en cours dans certains pays et de l’engorgement des structures. Ils peuvent devenir médicalement non acceptables et obliger certains patients à trouver des solutions alternatives.
  3. L’inexistence de compétence, de structures ou le manque de maturité de certains traitements ou de pratique d’interventions dans le pays d’origine. Malgré une certaine harmonisation des soins à travers le monde, certaines régions ou pays restent en retard (ne sont pas à la pointe) dans le traitement de certaines pathologies, du fait notamment des investissements lourds à réaliser qu’ils ne peuvent financer, ou des volumes de patients nécessaires pour en faire des centres de référence rentables.

Vous voulez en savoir plus sur nos solutions,

Contactez notre expert, nous vous promettons une réponse sous 48 heures chrono.

EnglishSaudi Arabia