Le cancer du poumon est principalement la conséquence d’un fort tabagisme. Il se propage facilement dans le reste du corps. En effet, tout le sang passe par les poumons pour être oxygéné, et les poumons sont en contact étroit avec plusieurs vaisseaux sanguins et lymphatiques. Le cancer du poumon obstrue souvent les bronches, ce qui crée un terrain propice aux infections des voies respiratoires, comme la bronchite ou la pneumonie. Ce cancer peut se propager à d’autres parties du corps en formant des métastases.

Il existe 2 types de cancer du poumon.

  • Le cancer du poumon à petites cellules.
    Il s’agit de la forme la plus dangereuse de cancer du poumon. Au moment du diagnostic, le risque que le cancer se soit déjà dispersé ailleurs dans le corps est élevé. Il se développe rapidement et il est souvent impossible de le traiter au moyen d’une chirurgie. On emploie plutôt la chimiothérapie et la radiothérapie.
  • Le cancer du poumon non à petites cellules.
    Cette forme de cancer du poumon représente environ 80 % des cas. Il se détecte et se traite plus facilement que le cancer à petites cellules. Il se développe plus lentement. Cette catégorie comprend 3 sous-groupes : l’adénocarcinome, le carcinome épidermoïde et le carcinome à grandes cellules indifférenciées. Il en existe d’autres formes, beaucoup plus rares.

LES TRAITEMENTS :

Le traitement dépend du type de cancer, son stade d’évolution, l’état de santé de la personne …

Pour diagnostiquer et évaluer la gravité du cancer, on analyse l’expectoration ou des échantillons de sang, la biopsie de la masse pulmonaire suspecte ainsi que les images des poumons obtenues par différentes techniques (radiographie, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique). La tomographie par émission de positrons et la scintigraphie osseuse complètent le bilan et permettent de déterminer s’il y a présence de métastases ailleurs dans le corps.

Parfois, le médecin et le patient parviennent à la conclusion que les effets indésirables des traitements dépassent les bénéfices. Il est alors possible d’opter pour des soins palliatifs, qui vont soulager sans pour autant traiter la maladie.

Traitement des cancers à petites cellules

On propose habituellement une combinaison de chimiothérapie et de radiothérapie. Les traitements permettent de réduire la taille du cancer, de ralentir sa croissance tout en prévenant les métastases. Ils durent en général quelques semaines ou quelques mois, avec des arrêts pour permettre au corps de récupérer. Malgré tout, les rechutes demeurent malheureusement fréquentes.
En cas de métastases, la radiothérapie sera administrée à l’endroit où elles sont logées.
La chirurgie est rarement utilisée pour traiter le cancer du poumon à petites cellules.

Traitement de cancer non à petites cellules

Le recours à la chirurgie intervient lorsque la tumeur est localisée et peut être retirée de façon sécuritaire.
Le chirurgien peut faire l’ablation soit d’une petite partie du poumon (résection cunéiforme périphérique), soit d’un segment (segmentectomie), soit d’un lobe entier (lobectomie), soit d’un poumon en entier.
Les opérations ne nécessitent que quelques jours d’hospitalisation, mais la récupération peut prendre plusieurs mois. Au besoin, un programme de réadaptation peut aider à ce que le patient retrouve l’amplitude de mouvement dans le thorax et le bras et sa pleine capacité respiratoire. Avec le temps et grâce aux exercices de respiration, le tissu pulmonaire en place prend de l’expansion et le souffle s’améliore.
Parfois, on combine la radiothérapie ou la chimiothérapie à la chirurgie afin de prévenir une rechute.
Lorsqu’un patient reçoit un diagnostic de cancer à un stade avancé, il est souvent trop tard pour que la tumeur soit retirée par chirurgie. Le médecin propose alors la chimiothérapie ou la radiothérapie afin de ralentir la croissance du cancer.

Autres traitements

On peut désobstruer une bronche envahie en brûlant la tumeur à l’aide d’une sonde coagulante, qui réalise une thermocoagulation ; ou d’une sonde laser en passant dans la bronche grâce à un endoscope.

C3Medical vous permet d’accéder aux meilleurs spécialistes du cancer du poumon et aux meilleurs établissements de santé.
Les équipes médicales et logistiques de C3Medical vous accompagnent tout au long de votre séjour thérapeutique afin de vivre le plus sereinement possible votre hospitalisation.
Contactez nos équipes afin de recevoir un devis de la part de C3Medical

 C3Medical vous permet d’accéder aux meilleurs spécialistes du cancer du poumon et aux meilleurs établissements de santé.
Les équipes médicales et logistiques de C3Medical vous accompagnent tout au long de votre séjour thérapeutique afin de vivre le plus sereinement possible votre hospitalisation.
Contactez nos équipes afin de recevoir un devis de la part de C3Medical

EnglishSaudi Arabia